Crunchy chips and Tralala

« Just stay true to you »

! JUMP !

Il n’y a rien de mieux qu’un concert. Les gens se mélangent, s’éclatent ensemble. Il n’y a plus de différence. C’est le bonheur le plus extrême qu’un humain puisse connaître. Rien n’est comparable. Se retrouver face aux personnes que l’on admire. Prendre un plaisir fou à danser, sauter sur leur musiques. Le cœur qui explose à chaque notes. Les sourires qui s’affichent, qui étirent les lèvres jusqu’aux oreilles. Ne plus redescendre sur terre. Une heure ou deux et même plus, de pure folie. Personne ne se prend la tête, nous sommes libre. Libre de nos mouvements, libre de nous exprimer, libre de crier notre joie. Les artistes sont en sueurs, ils ont les yeux qui pétillent, tout comme nous. Voila déjà la fin du show, on trouve toujours ça trop court. Car oui, les bonnes choses ont malheureusement une fin, ce qui est injuste ceci dit. Mais lorsque les projecteurs sont éteins, que la musique est silencieuse et que la scène est vide, notre consolation, c’est de repartir chez nous, la mémoire, comme l’appareil photo, remplit de souvenirs. Et puis, nous le savons tous, qu’un autre jour, qu’une autre soirée, tout va recommencer.

Yes, London. You know: fish, chips, cup ’o tea, bad food, worse weather, Mary fucking Poppins… LONDON.

fallinforjosh:

create-music:

thiscolorfultwilight:

peetasfakeleg:

is josh gonna be ok if his kids are straight

THAT COMMENT. ^

I can see it now…

Kid: Dad, there’s this girl-

Josh: Okay, stop it right there.

Kid: But dad-

Josh: No. This is not okay. 

I laughed a lot harder than I should’ve

(Source : mrbeniciodeltoro, via the-kiwi-avenger)